Skip to content

Mémoire n°1 sur le cinéma de HK (in English)…

29 octobre 2010

Emblem of Hong Kong

Hong Kong (Photo via Wikipedia)

Déjà toute petite, je m’amusais à faire des critiques de films (avec des étoiles-identiques à celles qui vous permettent de voter sur la pertinence des mes propos…). Puis sont venues de brèves collaborations avec le journal du lycée. C’est à l’université  Paris  X  Nanterre que j’ai commencé à assister  à des projections presses avec le magazine cinéma de Paris cinéma, Querelle(s).( Ne cherchez pas, il n’existe plus.)

Je voyais de tout (comme maintenant) mais j’avais alors un sujet de prédilection : le cinéma asiatique (et surtout de  Hong Kong). Je me suis donc débrouillée pour rédiger des mémoires autour de ces thèmes, même si pour le mémoire LEA (Langues Etrangères Appliquées aux Affaires), le cinéma n’était pas au programme.

En  LEA Anglais-Chinois,  il fallait écrire trois mémoires pour obtenir la maîtrise (master 1). Un sur l’économie mondiale, un en anglais et un en partie en chinois (sur la civilisation chinoise).

J’avais envoyé certains de mes travaux universitaires ( pas tous ) sur le  site « Oboulo » – donc je rajoute le lien pour le mémoire ci – dessous, mais je ne commenterai pas le prix du document ni le traitement qui en est fait.

Voici une présentation de ce travail et le titre : From China with  love : Hong Kong movies. (NB : je trouvais que ce titre allait bien avec la photo de la couverture et mon propos).

From China with love

En couverture, Stephen Chow alias « James Bond »

Nombre de pages : 35

Date : 06/2002

Table des matières / Contents

From China with Love : Hong Kong Movies
  1. Introduction
  2. Hong Kong and Hollywood relationship throughout time
    1. Hollywood’s visions of the ‘yellow peril’
    2. A Few Good Men from Hong Kong
  3. The ‘Yellow Fever’ in Hollywood
  4. Are H K movies really exportable?
    1. Another culture, another logic, others genres
    2. A great reactivity
    3. The language and mentality barrier
  5. What’s next?
    1. Will the Chinese idols ‘invade’ the Hollywood cinema a brain drain for Hong Kong?)
    2. Is the American Dream really possible for Chinese artists?
  6. Conclusion

Résumé /abstract

« Dianying » is the Chinese translation for movies. It literally means ‘Electric shadows’. To me, this term is particularly meaningful and suggests that movies are the shadows of real life and offer a clear reflection of a society or a culture. My topic here is Hong Kong cinema, the fourth biggest movie production unit in the world (some say the third, after the United States and India). Therefore a mention of motion pictures coming from Mainland China or Taiwan will not be made in this essay, except in the following history of Chinese movies.

http://en.oboulo.com/68931

To be continued in another post…/ La suite dans un second post…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :