Skip to content

Midnight in Paris de Woody Allen

23 mai 2011

Synopsis

Tous les soirs à minuit, Gil se retrouve transporté dans le Paris des années 20.

Mon avis sur Midnight in Paris est plus que positif : un film pétillant sur la nostalgie du « C’était mieux avant ! » et comment combattre cette nostalgie.

Un Américain à Paris !

Oubliez la bande – annonce un brin réductrice qui fait de Paris une carte postale ( et d’ailleurs ce cliché est voulu par le réalisateur à mon avis. Paris est idéalisé par le héros …)

Woody Allen est europhile : après l’Angleterre (Match Point , le Rêve de Cassandre en VO : Cassandra’s Dream) et l’Espagne (Vicky Cristina Barcelona), et avant l’Italie, Woody a décidé de faire un tour en France, à Paris …

Woody Allen a toujours apprécié la France (qui le lui rend bien), et Paris : souvenez-vous de la scène de danse avec Goldie Hawn dans « Tout le Monde dit I love you »… Hommage aux comédies musicales, mais surtout vision féerique des quais de Seine.

D’ailleurs Gil et Adriana (la femme d’une autre époque jouée par Marion Cotillard) s’y promènent aussi , sur ces fameux quais de Seine… Ils ne dansent pas mais la scène est quasi – identique !

Owen Wilson et Marion Cotillard © Mars Distribution

En plus du voyage à Paris, un voyage dans le temps.

Par magie (Woody aime la magie), Gil se retrouve transporté dans le temps ( et ce ne sera pas le seul personnage…)

Et là l’histoire prend un côté  » La Rose Pourpre du Caire  » – Gil rencontre ses idoles : Fitzgerald, Hemingway, Picasso et la muse de ces derniers, Adriana (Marion Cotillard ) qui lui fait regretter ses fiançailles !

Question casting anglosaxon, on a donc le Texan Owen Wilson, la blonde Rachel Mac Adams, le british Michael Sheen, la grande Kathy Bates et des habitués …

Côté français, Marion Cotillard porte très bien le costume des années folles, Gad Elmaleh fait une très brève mais amusante apparition en détective privé, et Léa Seydoux, une jeune brocanteuse aimant le jazz…

Et Carla Bruni dans tout ça ? Elle fait un caméo en guide du musée Rodin. (Un petit rôle qui aurait été sûrement mieux joué par une vraie actrice, mais qui a fait beaucoup de « bruit » dans les médias ).

Ouvrant une sélection cannoise plutôt morose ( sexe, mort, violence , enfance malheureuse et perturbée) , le film de Woody Allen est un bon divertissement et reprend des thèmes chers à l’auteur… J’en connais qui l’ont déjà vu plusieurs fois…

Midnight in Paris (album)

La musique qui a inspiré le titre du film ? via Wikipedia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :