Skip to content

[Reprise] JANE EYRE de Robert Stevenson (1944)

3 janvier 2012

Jane Eyre (1943 film)
Image via Wikipedia

JANE EYRE de Robert Stevenson (1944) .

Au Champo 51 rue des écoles (Paris 5e) le 4 janvier 2012
Avec :

Orson Welles

(Edward Rochester)

Joan Fontaine

(Jane Eyre)

Margaret O’Brien

(Adele)

Peggy Ann Garner

(Jane Eyre, enfant)
… Et Elisabeth Taylor (Helen Burns, l’amie de la jeune Jane à Lowood)

Synopsis

Après une enfance triste passée au pensionnat de Lowood, la jeune orpheline Jane Eyre est engagée, à sa majorité, comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Edward, homme ombrageux errant dans son immense demeure, ne tarde pas à être sensible aux charmes de Jane qui se sent peu à peu attirée par ce personnage énigmatique. Bientôt, une folle passion s’installe entre eux, jusqu’au moment où Jane apprend que son amoureux est déjà marié et que son épouse est séquestrée au grenier.

(in DP)

Avis

Alors que l’on attend la sortie de le dernière version de Jane Eyre avec Mia Wasikowska et Michael Fassbender (bien trop beaux pour interpréter Jane et Edward si l’on s’en tient au roman, voir l’affiche ci-contre),
je vous propose de (re) découvrir la version hollywoodienne de Robert Stevenson.

Jane Eyre (2011 film)

Le roman de Charlotte Brontë a été adapté maintes fois au cinéma, c’est même devenu une comédie musicale sur Broadway.

Mais revenons à cette version de 1944.
Au départ, ce devait être une production typique de O’ Selznick. Cependant ce dernier transmet son projet à la Fox car il trouve que Jane Eyre ressemble trop à sa dernière production : Rebecca. De plus, Orson Welles arriva en tant que co-scénariste, producteur et acteur … Et la production s’en trouva changée.
Notons qu’Aldous Huxley a participé à l’élaboration du scénario : un romancier pour adapter une œuvre littéraire. Le résultat est très fidèle au roman, à part quelques scènes qui ont été déplacées et même si certains passages ou personnages ont été supprimés pour plus d’intensité dramatique à l’écran. Et de l’intensité dramatique, il y en a grâce à Welles (il incarne Rochester dans le film) qui s’est impliqué à plusieurs niveaux dans le film, mais aussi au reste du cast.
Joan Fontaine est parfaite (encore un peu trop jolie, même enlaidie par les tenues austères de Jane) les interprètes secondaires sont tous formidables – notamment une très jeune Liz Taylor, totalement angélique.
De plus, le décor gothique et l’image en noir et blanc sont majestueux et créent une atmosphère de suspense qui sied bien au roman. Atmosphère renforcée par la musique de Herrmann, le compositeur attitré d’Alfred Hitchcock.
Seul regret : avoir vu Jane Eyre en VF ( je n’écris pas cela par snobisme, mais entendre « Jeanne » et « Édouard », cela fait un peu bizarre. Sans compter que Welles possédait une voix mythique – n’oublions pas qu’il a fait croire à la radio que les martiens débarquaient !)

L’une des plus belles versions de ce classique de la littérature anglaise.
Fans du livre, vous aimerez ce film. Amateurs de films classiques, vous devriez aimez ce film.
À voir avant la sortie avec Mia et Michael.

    Dossier de presse et infos sur le film :

JANE EYRE de Robert STEVENSON

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :