Skip to content

À l’aveugle de Xavier Palud

6 mars 2012

A l’aveugle (2012)

un film de Xavier Palud.

Avec : Jacques Gamblin, Lambert Wilson, Raphaëlle Agogué, Arnaud Cosson, Antoine Levannier

Lambert Wilson et Jacques Gamblin sont les deux personnages principaux de A l’aveugle, réalisé par Xavier Palud (Ils, The Eye). Produit par EuropaCorp, A l’aveugle est le premier film de la plate-forme cinéphile Weareproducteurs.com.
Le film a aussi bénéficié du soutien de la marque Ford. C’est d’ailleurs grâce à cette célèbre marque automobile que j’ai pu assister à l’avant-première du film !

Synopsis

Une jeune femme est retrouvée découpée en morceaux à son domicile. Pas d’effraction, la caméra de surveillance coupée, le meurtre est sanglant et le crime parfait. Le commandant Lassalle (Jacques Gamblin) hérite de l’enquête. La cinquantaine, solitaire, usé et assombri depuis la mort de sa femme, c’est cependant un bon flic. Intuitif, il est rapidement intrigué par la personnalité d’un aveugle (Lambert Wilson), qui se déclare accordeur de pianos. Son alibi est plausible et son infirmité le met hors de cause. Et pourtant… Cet aveugle est effectivement le meurtrier qu’il recherche.
Loin d’être une faiblesse, son handicap est une force qui le rend insoupçonnable.
Une course contre la montre et une lutte à mort vont s’engager entre l’aveugle et le commandant Lassalle, qui n’aura de cesse qu’il n’arrête le meurtrier.

Avis

Amateurs de polar français (un genre pas toujours très réussi si on compare nos productions française aux américaines ou asiatiques), vous pouvez aller voir A l’aveugle les yeux fermés ! Les fans de Jacques Gamblin et de Lambert Wilson devraient aussi apprécier ce film. Quant à ceux qui ne rentrent dans aucune de ces catégories, je vous laisse ces quelques lignes pour vous faire une idée. Alors déjà vu ou film visionnaire ?

Plus de 10 000 autres internautes de Weareproducteurs.com ont participé au financement de ce film, et aux différentes étapes de la production ; et ils sont tous cités au générique de fin !
Ils ont donc eu entre les mains le scénario d’ Eric Besnard (600 kilos d’or pur) et ils ont été consultés pour le choix des acteurs… Une première ! Je ne sais pas quelle influence ils ont eu sur le scénario qui comporte quelques invraisemblances à mon avis.

Ceci dit, je suis rentrée dans l’histoire, surtout pour la confrontation entre Lambert (dans un rôle bien éloigné de celui du moine de Des hommes et des dieux) et Jacques (Le Nom des gens). Au début, le personnage incarné par Lambert Wilson est absolument antipathique (le premier meurtre est vraiment horrible – même si on ne voit presque rien, on imagine et c’est pire !). Puis au fur et à mesure, une sorte de respect mutuel (et de jeu psychologique) va s’instaurer entre l’assassin et le flic dépressif, car tous deux vivent une tragédie, et c’est ce qui les réunit.

Question placement de produit, il n’y a rien à part une marque de piano que j’ai déjà oubliée et la Ford Focus. Parlons-en de la Ford, car elle fait partie d’une scène forte du film : celle où le commandant Lassalle, fonce à toute allure sur le périphérique. Une scène très périlleuse à réaliser (dixit le réalisateur.)

En conclusion, j’ai trouvé que ce polar était honnête, avec quelques rebondissements inattendus. En revanche, il y a quelques scènes superflues et invraisemblances. Par exemple, le commandant Lassalle pense tout de suite que l’accordeur de piano aveugle est un assassin en puissance, quelle intuition ! Par contre, Lassalle ne se rend pas compte que sa collègue craque pour lui alors qu’elle lui fait des appels du pied en permanence. Ah, les hommes ! J’ai d’ailleurs bien aimé le personnage de la collègue-amoureuse-de-son boss-veuf-et qui- ne-le dit- pas, et j’ai découvert dans ce rôle Raphaëlle Agogué. Ce n’est ni « Infernal Affairs », ni « Heat », ni même du Jacques Audiard , mais ce n’est pas mal quand même, et cela nous change de Cordier, juge et flic !

20120305-203754.jpg

Publicités
5 commentaires leave one →
  1. 8 mars 2012 21:40

    Je n’avais pas noté ce film dans ma wishlist, mais pourquoi pas finalement!

  2. 8 mars 2012 21:58

    Bonsoir,

    J’attends un retour sur le blog alors. 🙂 J’ai lu une critique très mauvaise sur un autre site. Franchement, moi, je suis rentrée dedans.
    En tout cas, pour une fois, je ne suis pas restée au générique de fin, avec les 10000 noms de contributeurs. (ou 20000 , d’après Luc Besson sur le site « We are producteurs »).Cela a du être diantrement difficile pour le réalisateur de contenter les internautes et de livrer un « produit » un brin cohérent. Mais je n’ai pas eu l’occasion de lui parler,donc je ne sais pas…

    (PS qui n’a rien à voir ou presque : je crois me rappeler que vous parliez de « Cordier juge et flic » dans le PODSAC consacré aux séries ? Vous aimez ? )
    @+

    • Isabelle permalink
      1 septembre 2012 08:54

      Bonjour,

      Je suis très en retard pour vous répondre.
      Je voulais vous dire que j’ai aimé ce film et que la fin bancale de l’intrigue est pour moi
      largement compensée par les belles scènes Gamblin Agogué.
      J’ai été touchée par leurs échanges et la façon dont Agogué fait passer son coup de coeur pour Gamblin de façon discrète mais continue.
      On saisit le côté « total » de son élan pour lui mais aussi sa retenue.
      En tant que femme j’ai bien aimé, ça change du côté hystérique de certaines amoureuses.
      Et Gamblin est toujours aussi charmant et aussi juste.
      Bonne journée
      ISabelle

  3. 14 mars 2012 11:19

    Bonjour,

    Nous sommes l’agence de communication de Sony Pictures Home Entertainment.

    Nous voulions savoir si vous seriez intéressée pour recevoir et chroniquer de temps en temps des sorties DVD.

    N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

    Pauline & Marie-Anne

Trackbacks

  1. The Saviour / Le Sauveur de Tempelhof, de Charlotte Roustang « Les écrans de Claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :