Skip to content

[DVD] Sleeping Beauty de Julia Leigh

20 mars 2012

20120321-084440.jpg

Sleeping Beauty
Sortie en salles le 16 novembre 2011

Un film de Julia LEIGH

Avec :
Emily BROWNING
Rachael BLAKE
Ewen LESLIE
Peter CARROLL

Durée : 102 min.

sortie en DVD/BR le 20 mars 2012.

SYNOPSIS

Ce que les hommes lui font la nuit,
Elle l’a oublié au réveil.
Une jeune étudiante qui a besoin d’argent multiplie les petits boulots.
Suite à une petite annonce, elle intègre un étrange réseau de beautés endormies.
Elle s’endort. Elle se réveille. Et c’est comme si rien ne s’était passé …

AVIS

Sexe (ou pas), mensonges et dodo. Sleeping Beauty est un conte autour d’une « escort girl » d’un genre particulier, puisqu’elle n’accompagne pas, elle dort. Un film à la beauté froide ( la photo est belle) qui provoque le malaise dès le départ.
D’ailleurs, j’ai envie d’écrire les mêmes remarques que pour un film assez expérimental de Steven Sodebergh : Girlfriend experience. Des films plutôt intéressants sur le papier, avec des images plutôt belles sur la bande annonce, mais qui ne m’ont rien apportée, à part un certain malaise par moments. En plus, Sleeping Beauty avait pour marraine spirituelle Jane Campion, ce qui n’était pas pour me déplaire. Grande est donc ma déception.

Je vais peut-être faire quelques déçus aussi en insistant sur le fait que le film n’est pas érotique, même si ce terme est marqué sur la jaquette. La chair de l’héroïne est blanche, atone, triste, et il n’y absolument aucune scène de sexe. Quelle jouissance peut-on retirer de la vision de ce film ?
Que les fans de l’actrice principale Emily Browning se rassurent cependant : ils pourront admirer sa plastique en lingerie et même la voir nue. Elle joue plutôt bien la fille détachée de sa vie, perdue, qui prête son corps…

Choquant par son sujet, mais pas du tout érotique. Que l’on ait interdit le film aux moins de 16 ans pour incitation à la prostitution, je ne vois pas pourquoi. C’est l’anti-Pretty Woman par excellence : encore une fois, il n’y a rien de glamour dans le  »travail de la jeune fille ». Ce qui est choquant, c’est de voir de vieux messieurs insulter ou toucher une jeune fille inconsciente. Quand l’héroïne dort, on dirait qu’elle est morte… La réalisatrice film en effet la mort comme le sommeil, et vice versa…
Il y a bien entendu une réflexion sur Eros et Thanatos, sur le matérialisme (et encore, on voit l’héroïne brûler un billet de 100 dollars, comme si elle roulait sur l’or, alors que par ailleurs elle a deux jobs de jour et se prostitue la nuit). On y trouve une référence directe au poète Ingeborg Bachmann.

Ce film ambitieux m’a semblé au final assez décousu avec une fin qui laisse de nombreuses questions en tête. Je dois avouer que je n’ai pas saisi tous les dialogues, que je n’ai pas tout compris et que je n’ai pas visionné les bonus. C’est le premier film de l’auteure Julia Leigh. Son interview expliquera peut- être son choix de scénario. L’entretien avec Emily Browning semble aussi intéressant.
Plus d’informations sur le site d’ ARP Sélection

20120321-180653.jpg

Publicités
5 commentaires leave one →
  1. 22 mars 2012 01:19

    Je ne sais pas si tu es au courant, mais ce film est tiré d’un roman, Les belles endormies de Yasunari Kawabata. Et le roman n’a rien d’érotique à la base. Par contre, il est autrement plus intéressant que le film (à mon sens du moins!). 🙂

  2. 22 mars 2012 11:11

    J’ai ressenti la même chose que toi en voyant ce film: déception et ennui. Un film raté pour moi, duquel on ne retire pas grand chose…

  3. 12 mai 2012 13:26

    Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce film, même si la fin m’a un peu troublé également. Et je pense aussi qu’il n’y a rien d’érotique dans les images et que la mention « interdit aux moins de 16 ans » n’était pas spécialement nécessaire..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :