Skip to content

[DVD] l’Oiseau – Yves Caumon

24 juin 2012

L’Oiseau est un film sur le deuil, très marqué  »film d’auteur  »…

Synopsis du film

Anne n’a pas d’amis, pas d’enfants, pas d’amants.
Elle fait semblant de vivre.
Un jour, un oiseau entre dans son appartement…

20120528-190645.jpg


Avis

La perte d’enfant est une épreuve indicible. Anne (Sandrine Kiberlain) n’a donc pas de mots assez forts pour dépeindre sa douleur. Et c’est pour cela que Sandrine Kiberlain interprète son personnage de façon quasi mutique. D’ailleurs, à aucun moment du film, le personnage ne parlera du décès de son fils. On comprend ce qui s’est passé à demi-mots, grâce à l’intervention de l’ex-mari(Bruno Todeschini), qui attend un enfant avec une autre femme.

A l’image d’Anne, le film est délicat, éthéré,comme dans une bulle. La nature est  filmée avec un certain lyrisme. Et cela m’a plu de voir la ville de Bordeaux et ses environs.
Par contre, le quotidien répétitif et morne d’Anne est glauque à force de silence. Anne qui prend sa douche, Anne qui mange seule, Anne inexpressive pendant de longues minutes… le spectacteur étouffe presque. Heureusement un oiseau va apporter une présence et un peu de folie à la vie d’Anne.

Quant à Sandrine Kiberlain, elle est de tous les plans ou presque. Seulement  c’est un rôle ingrat,ne prononcer que quelques paraoles, jouer l’indifférence et l’impassibilité – alors que son personnage est brisé par la vie. Et on a vraiment du mal à comprendre pourquoi elle repousse le personnage de Clément Sibony, en cuistot sympathique, et lui préfère les rencontres d’un soir (Serge Riaboukine , qui interprète très bien un homme alcoolique qui cache certainement un drame.)

Yves Caumon semble intimidé par ce sujet difficile, et le résultat est un film qui ennuie un peu par moments. Et l’oiseau dans tout cela ? Il aidera Anne de façon symbolique. Mais c’est Anne qui, avec le temps, et la promesse d’un nouvel amour, va se libérer seule de son chagrin. La fin du film est ouverte, et j’ai choisi de croire en un happy end.

Les bonus du DVD qui m’ont intéressée sont les scènes coupées, et notamment la scène de fin (moins classique que le happy end que j’avais imaginé). Je me demande encore quelles ont été les motivations du réalisateur pour  faire ce film, même après avoir lu la note d’intention :

 Il y a des gens qui, passé 35 ans, paraissent déjà hors du coup, entre parenthèses. Ils vont au travail, ilssont discrets, ils rentrent chez eux. On dirait des ombres. Je les appelle les fantômes des grandes villes. L’Oiseau, c’était une façon de s’approcher de l’un d’eux .

L’oiseau est un film sur un sujet difficile, pas désagréable à regarder mais long… Je ne le conseillerais pas aux personnes qui sont en deuil, malgré sa pudeur et sa retenue.

  • Sortie du dvd et du blu-ray le 5 juin 2012, Distribué par Arte. D’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Film français ainsi que la catégorie sortie cinéma.
Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :