Skip to content

The Secret de Pascal Laugier

31 août 2012

The Secret (The Tall Man) de Pascal Laugier
Avec Jessica Biel, Stephen McHattie, William B. Davis, Samantha Ferris, Jodelle Ferlande…

Distribué par SND

 Sortie en salles le 5 Septembre 2012

Synopsis

Chaque année 750 000 enfants disparaissent aux États-Unis. La plupart d’entre eux sont retrouvés dans l’heure ou les jours qui suivent. En revanche, 0.3% d’entre eux disparaissent à jamais sans laisser de trace.

A Cold Rock, petite ville minière isolée, plusieurs disparitions suspectes ont été répertoriées ces dernières années. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia, qui fait office de médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 5 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

Critique (IMHO*) :

La  polémique sur Twitter battait son plein quelques minutes avant que je n’entre dans la salle de projection. J’étais personnellement très curieuse de voir ce film suite à la bande-annonce, et les réactions fortes envers ce film attisaient ma curiosité.

Difficile de parler de l’intrigue du dernier film de Pascal Laugier sans spoiler. Il y a effectivement un twist qui arrive relativement tôt dans le film. C’est un retournement de situation qui bouleverse notre point de vue sur les personnages, pas vraiment dans la même veine que « Sixième Sens »  de M Night Shyamalan ou « Les Autres » d’Amenabar. Afin de ne pas vendre la mèche, je vous propose donc de vous livrer mes impressions, dans cet avis volontairement plus court que d’habitude.

Pascal Laugier nous propose une expérience de cinéma, le réalisateur cherche à évoluer dans le cinéma de genre et à sortir des films formatés et manichéistes. Une ambition tout à fait louable de sa part. Petite précision : je n’ai pas eu l’occasion de voir les deux premiers films de Pascal Laugier,  « Martyrs » (2008) et « Saint Ange » (2003), deux films d’horreur. Je ne connaissais donc pas son univers, mais j’ai l’impression que cette expérience américaine est très différente de ses précédents opus.

La partie thriller du film a bien fonctionné sur moi. L’ambiance à la « Winter’s bone « ou « Délivrance »  est assez angoissante, on assiste à une course poursuite spectaculaire, le spectateur sera sur les nerfs pendant une bonne partie du film. Mais il ne sera pas horrifié par ce qu’il voit. On veut savoir où sont les enfants disparus et qui est le Croquemitaine, quelles sont ses motivations… La première partie du film bien que classique et très référencée ( « X-files » /Stephen King / David Lynch) est réussie. L’aspect visuel l’est également (notamment le pré-générique). Pascal Laugier nous manipule, et se paie même le luxe de nous montrer la même scène, sous un angle totalement différent… C’est a posteriori que l’on comprend certaines situations, et que l’on réalise que les apparences sont trompeuses.

Bien entendu, j’ai été surprise par le dénouement, même si je formulais plusieurs hypothèses au fil du récit. J’avais deviné certaines choses.
Dommage que le titre original, « The Tall Man » n’ait pas été gardé – surtout que le titre choisi pour la France, « The Secret », nous dit justement qu’il y a un secret… Par conséquent, le spectateur est méfiant et cherche des indices. Avec « The Tall Man », on pense plus à un film fantastique ou d’horreur, l’effet de surprise aurait été plus grand.(Et puis, je n’aime pas l’idée de retraduire un titre anglosaxon avec un autre titre en anglais pour un public francophone.)

La fin a suscité une réaction de rejet. Ce n’est que lors de la discussion qui a suivi le film que j’ai « digéré » ce  final et amorcé une réflexion sur ma représentation du bien et du mal dans ce film.

En conclusion, « The Secret » est un film qui ne provoquera pas peut-être pas un choc chez le spectateur mais plutôt, espérons-le, une réflexion. On reparle donc de « The Secret » quand vous voulez – en commentaire, par exemple.
En attendant de le voir, vous pouvez méditer sur cette phrase  : « L’enfer est pavé de bonnes intentions ».  A deux reprises, Pascal Laugier a cité ce proverbe lors du débat…

 Bande annonce :

Pour aller plus loin

Advertisements
7 commentaires leave one →
  1. 31 août 2012 19:27

    Je n’ai pas aimé, j’ai trouvé le flm mal construit et ennuyeux.

    • 31 août 2012 21:33

      Si, par « mal construit », tu veux parler du twist au milieu du film, je te l’accorde, c’est un peu étrange… Les blogueurs ont d’ailleurs posé la question à Pascal Laugier. Apparemment c’était voulu par le réalisateur. Une sorte d’expérience.

      Ennuyeux ? Non, je n’ai pas trouvé. Mais cela dépend beaucoup de notre état d’esprit, et des films qu’on a vu juste avant.

  2. Filmsfilm permalink
    3 septembre 2012 21:22

    Coucou,
    Même si j’avoue que je ne connaissais pas ce film, je tâcherai de le voir rapidement. Merci pour l’article !

  3. Steven permalink
    21 janvier 2013 14:18

    J’ai beaucoup aimé ce film

Trackbacks

  1. Festival du cinéma américain de Deauville 2012 : compétition et premières « Les écrans de Claire
  2. La Traversée de Jérôme Cornuau, avec Michaël Youn et Emilie Dequenne « Les écrans de Claire
  3. [Vie de blog] Showeb, le retour ! « Les écrans de Claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :