Skip to content

PALMARÈS 2012 | 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville

12 septembre 2012

Je vous propose un bref retour /aide mémoire sur le Palmarès de Deauville 2012

Finalement, comme d’habitude, des films présentés à Cannes ont été récompensés.

Pas de commentaire particulier pour le doublement récompensé LES BÊTES DU SUD SAUVAGE :  j’avais juste entendu des bruits de couloirs ( positifs) à son sujet ( Edit 12/09/2012 : ce film a reçu la Caméra d’or au festival de Cannes).
En revanche, je me réjouis du prix de « THE WE AND THE I » .
C’est un film original, abouti, créatif.
Mon avis est ici si vous voulez en savoir plus !

GRAND PRIX

LES BÊTES DU SUD SAUVAGE (« Beasts of the Southern Wild »)

DE BENH ZEITLIN

PRIX DU JURY

UNA NOCHE

DE LUCY MULLOY

The We and the I : les jeunes acteurs et Michel Gondry © Mars Distribution

THE WE AND THE I

DE MICHEL GONDRY

PRIX DE LA RÉVÉLATION CARTIER

LES BÊTES DU SUD SAUVAGE

DE BENH ZEITLIN

PRIX MICHEL D’ORNANO

RENGAINE

DE RACHID DJAÏDANI

***

Source : site officiel du 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville.

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. 12 septembre 2012 21:44

    Question en tant que spectateur lointain du Festival: est-ce que la sélection manque parfois d’audace ou d’originalité? Parce qu’on a un peu l’impression de voir soit des films indépendants avec toujours les mêmes histoires (la famille, bla bla bla) soit des films tournés caméras à l’épaule soit des blockbusters qui viennent faire leurs promos. Je ne remet pas en question la qualité des films (de WRONG à THE WE AND THE I) mais bon, d’un point de vue extérieur, ça ne donne pas particulièrement envie de s’y déplacer.

    • 12 septembre 2012 22:46

      Bonsoir Thibault d’AGF !

      Il est vrai que si on a la chance d’aller à Cannes ou même d’assister à des festivals comme Paris Cinéma (ou encore la Semaine de la Comédie, on pouvait voir avant Deauville : THE WE AND THE I, WRONG, LES BÊTES DU SUD SAUVAGE, DES HOMMES SANS LOI , et j’en passe ! ( et pour moins cher en plus). Et si on a accès aux projections presse sur Paris, alors là, effectivement, on peut se demander si « cela vaut le coup ».
      J’ai eu un pass d’une journée pour le mercredi 5, le premier film était super indépendant et glauquissime (il rentrait dans ta catégorie des « films tournés caméras à l’épaule »), je ne l’aurais pas vu si je ne m’étais pas déplacée et d’ailleurs je me demande s’il aura un distributeur en France…
      THE WE AND THE I, je voulais le voir dans ce festival, histoire de voir l’ambiance dans la salle ! (Et d’ailleurs en parlant d’ambiance, j’ai trouvé les spectateurs peu respectueux : entre ceux qui ont hué Francine et ceux qui quittaient THE WE AND THE I au milieu du film !
      Donc je comprends ton point de vue : le prix du billet de train (et de l’hébergement) m’ont découragée d’y aller le lundi (et pourtant j’avais gagné un pass pour 2 personnes !).Je n’ai pas assez de connaissances sur les éditions précédentes pour te dire si la sélection de films était « meilleure ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :