Skip to content

(Reprise) Cyclone à la Jamaïque au cinéma le 6 avril

3 avril 2011

Affiche - Swashbuckler films

Coeur de pirate …

En résumé

A High Wind in Jamaica (Cyclone à la Jamaïque)

1965 – G.-B. – Aventures – 1h43
Réalisation : Alexander MacKendrick
Auteurs & scénaristes : Richard Hughes, Stanley Mann, Ronald Harwood et Denis Cannan

Casting

Anthony Quinn (Capitaine Chávez), James Coburn (Zac), Dennis Price (Mathias), Lila Kedrova (Rosa, la patrone du bar à Tampico), Nigel Davenport (Fredrick Thornton), Isabel Dean (Mrs Alice Thornton), Kenneth J. Warren (Capitaine Jas. Marpole)


L’histoire

XIXe siècle. Un terrible cyclone s’est abattu sur la Jamaïque, causant d’immenses ravages. Les colons britanniques décident d’éloigner les enfants et de les faire ramener en Angleterre. Durant le voyage, des pirates attaquent le bateau, le pillent et prennent les enfants à leur bord. Ces derniers finissent par sympathiser avec les flibustiers, tandis que le chef, Chavez, se prend d’amitié pour la petite Emily. Toutefois, la rumeur court que les enfants ont péri dans l’abordage. La flotte anglaise est sur la trace des pirates…(in DP)

 

 

Avis

Cyclone à la Jamaïque est l’adaptation d’un roman de Richard Hugues, livre qui inspira William Golding et « Sa Majesté des Mouches »... L’amoralité des enfants est l’un des sujets de ce film d’aventures.

Le réalisateur Alexander Mackendrick ne laisse que supposer la véritable nature de la relation entre Chavez, le chef des pirates au coeur d’enfant (Anthony Quinn) et la petite « lolita » du film (formidable Deborah Baxter).

L'héroïne (Deborah Baxter) et son petit frère

Leur relation est évidemment suggérée, et sujette à interprétations … Plus généralement, un des ressorts du scénario et du livre (14 millions de lecteurs à l’époque ! ) est la confrontation entre les pirates et les enfants : les pirates sont des durs à cuire qui terrifient les autres adultes. Cependant, ils sont troublés – voire ont peur d’enfants…

Anthony Quinn in a screenshot from the trailer...

Anthony Quinn déjà pirate dans the Black Swan !!! - Image via Wikipedia

Quinn, comme le reste du casting, est impeccable.

Au duo Chàvez /Emily  s’ajoute le personnage du »second », incarné James Coburn (une vraie « gueule » de cinéma, voir son rôle dans Charade). Et Gert Frobe dans le rôle crucial d’un capitaine hollandais. Une apparition bien différente de son personnage dans la saga des James Bond.

Coburn et Quinn en second plan

Cyclone à la Jamaïque est un beau film sur l’ambiguïté de l’enfance, que certains critiques ont comparé au Fleuve de Renoir. On y retrouve en effet un peu les mêmes thèmes : exotisme, passage à l’âge adulte, perte des illusions … Bien loin des Pirates des Caraïbes(voir mon article) et du capitaine Crochet de Peter Pan.

Au cinéma le 6 Avril 2011 :
« Cyclone à la Jamaïque » d’Alexander Mackendrick
Réédité pour la première fois !

—- LIENS—
Site officielhttp://www.swashbuckler-films.com/cyclone-a-la-jamaique.html
Liens en français sur le film
– Wikipedia

–  IMDB

NB : Les autres liens du texte mènent à la Wikipedia en anglais, car la version anglaise est plus complète.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :