Skip to content

[Critique] La Petite Venise de Andrea Segre

17 février 2013

petite venise

C’est le mercredi 21 novembre 2012 que j’ai vu ce beau film sensible, dans le cadre de la compétition pour le Prix LUX. J’ai appris par la suite que La Petite Venise (Io sono Li) avait remporté le Prix. Le film s’est distingué dans d’autres festivals, notamment la Mostra de Venise. Et c’est mérité !  Io sono Li est une histoire touchante d’une amitié… Séance de rattrapage ci dessous.

Synopsis de La Petite Venise

Sur une île de la lagune vénitienne, un pêcheur fait la connaissance d’une jeune chinoise récemment immigrée. Une douce amitié naît peu à peu entre ces deux êtres que tout semble séparer. Mais leurs sentiments dérangent deux communautés qui se rejettent : Italiens et Chinois voient d’un mauvais oeil leur complicité naissante.

La-Petite-Venise-Io-sono-Li

Crédits : Haut et Court

CRITIQUE

Une histoire originale. Io sono Li nous montre deux solitudes qui se rencontrent, thème ultra rabattu. Ce qui est plus original, c’est de nous montrer la rencontre entre une jeune Chinoise fraîchement arrivée en Italie, immigrée illégale,  et une homme émigré depuis des années à Chioggia la petite Venise du titre. Le mal du pays, l’amour de la poésie (Li rend hommage au poète Qu yuan en allumant des bougies sur l’eau, Bepi écrit des poèmes….) et le fait qu’ils viennent tous les deux d’une famille de pêcheurs les rassemblent. Leurs sentiments sont ambigus, Bepi serait -il attiré physiquement par Li ? et Li, comment voit -elle Bepi  ? Comme un père,un sauveur, un tuteur ? C’est le seul homme qui ne la traite pas avec indifférence ou mépris à Chioggia. En eux, tout est suggéré… Une seule chose est certaine: un amour et même une amitié sont des choses interdites par leur communauté respective.

Une mise en scène talentueuse. Andrea Segre a soigné son premier long métrage de fiction, son musique et images sont magnifiques…. parfois très poétiques, parfois plus triviales… Ce qui est remarquable dans ce premier film, c’est  son épure, sa sobriété … et la maîtrise du jeune  réalisateur.

De nombreuses ellipses. Cela pourra en déstabiliser certains, mais je trouve intéressant que le spectateur ne soit pas omniscient et apporte sa propre interprétation au déroulement de l’histoire. Le film laisse de nombreuses questions en suspens. Comment se termine l’histoire pour Lian, la colocataire de Li ?  Que fait Devis, appartient -il à la mafia italienne ? Et l’organisation qui envoie travailler Li partout en Italie serait elle une sorte de mafia également ? Certains actes le font penser, tandis que d’autres contredisent cette idée…  La Petite Venise est un film qui nous invite à aller au delà des apparences et des préjugés, il suggère plus qu’il ne montre, et c’est l’une de ses plus grandes qualités. Ce film tout en délicatesse fait réfléchir de manière subtile à l’immigration, au choc des cultures et au racisme … Vivement le prochain film d’Andrea Segre !

La Petite Venise  

Un film de Andrea Segre avec Tao Zhao

Titre original : IO SONO LI (Italie) _ titre anglais : Shun Li and the Poet

Année de production : 2011

Genre : Drame – Durée : 1H40 mn

Distributeur : Haut et Court – Editeur DVD : Blaq Out

Sortie en salles le 13 Juin 2012

Andrea Segre 012

Andrea Segre  (Photo credit: cinemazero)

Disponible en DVD (19,99 euros) depuis le 4 décembre 2012

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :