Skip to content

La Fille du Puisatier de Daniel Auteuil

26 avril 2011

Synopsis

En coupant à travers champs pour aller porter le déjeuner à son père, Patricia rencontre Jacques.

Elle a dix-huit ans, il en a vingt-six. Elle est jolie, avec des manières fines de demoiselle ; il est pilote de chasse et beau garçon. Un peu de clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Il n’y aura pas de troisième rendez-vous : Jacques est envoyé au front.

Patricia attendra un enfant de cette rencontre. Les riches parents du garçon crieront au chantage, Patricia et son père, le puisatier, auront seuls la joie d’accueillir l’enfant. Une joie que les Mazel leur envieront bientôt et chercheront à partager, car Jacques est porté disparu…

Mon avis

Quand mon père  m’a proposé d’aller voir ce film avec lui,en pleine période de vacances scolaires, j’ai hésité. J’avais vu la bande annonce et  je n’étais pas « emballée » du tout. Cet accent du Sud un peu forcé  de Daniel Auteuil et des autres acteurs, celà faisait un peu bizarre. Donc je suis partie avec un a priori négatif, sans parler des critiques qui ont pour la plupart « descendu » le film…

La Fille du Puisatier

Le film de 1940 - via Wikipedia

En revanche, je n’avais pas vu la version originale. Le  film original a été tourné en 1940, en pleine Seconde Guerre mondiale, avec  deux acteurs très populaires à l’époque : Fernandel et Raimu… J’étais tout de même curieuse de connaitre cette histoire écrite par Marcel Pagnol.

Verdict : J’ai passé 2 bonnes heures, sans m’ennuyer. Et je n’ai pas honte de dire que j’ai été émue – et j’ai vu plusieurs spectateurs verser leur petite larme ! La musique d’Alexandre Desplats ( qui signe toutes les BO importantes du moment ) n’a pas trop retenu mon attention, cette dernière étant captée par les acteurs.

Daniel Auteuil ,  61  ans, devient pour la première fois réalisateur et s’offre le rôle du puisatier (Pascal Amoretti), Sabine Azéma ( Mme Mazel), Jean-Pierre Darroussin (M. Mazel), Kad Merad (Felipe) …

La jeune et  jolie Astrid Bergès-Frisbey, qui joue Patricia Amoretti ne s’en sort pas trop mal et apporte beaucoup de fraîcheur à ce rôle (même si son jeu d’actrice a été très critiquée, j’avoue que j’étais aussi perplexe, au début). On la retrouvera en sirène dans le dernier opus des Pirates des Caraïbes. Nicolas Duvauchelle apporte à son personnage  de beau gosse de riche ( Mazel junior) une ambiguité  finalement assez intéressante.

La Fille … n’est pas à la hauteur d’un Jean de Florette et Manon des sources, deux films majeurs avec Daniel Auteuil, des films inspirés de Pagnol qui ont révélé son talent.  Je crois qu’il faut voir La Fille du puisatier sans le comparer à l’original ou à ces deux films.

Auteuil a voulu rendre hommage à l’univers de Marcel Pagnol – et de ce point de vue le film est une réussite. Et les spectateurs dans la salle (beaucoup de jeunes, sûrement une sortie entre lycéens) n’avaient pas l’air malheureux en ressortant…

***

NB : Regardez bien le générique de fin. Daniel Auteuil a « offert » un petit rôle à son petit dernier, Zachary, âgé de 1 an .

« C’est mon fils. Je l’ai fabriqué exprès pour le film ! Il est le bébé de la fille du puisatier et il est tellement bon acteur qu’il ressemble à Nicolas Duvauchelle qui joue son père dans le film. »

Source: France Soir, 20 Avril 2011 et BB BUZZ

Photos

( Photos extraites du site officiel)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :