Skip to content

Vive les festivals de cinéma chinois !

20 janvier 2011

电影

En chinois mandarin, les deux caractères que vous voyez, Dian ying, signifient « film » ou « cinéma ». Littéralement, ces deux caractères se traduisent par « Ombres électriques ». Je trouve que ces deux hanzi, l’électricité et l’ombre, sont particulièrement significatifs et suggèrent que les films sont les ombres de la vraie vie, des reflets de notre société ou culture (Tout ceci me fait penser à la théorie platonicienne de la caverne… Arrêtons ici de philosopher ! )

J’ai consommé une quantité importante de films chinois dans le cadre de mes études de chinois, ou pour mes mémoires universitaires.

From China with love

En couverture du mémoire : la comique Stephen Chow et ses  » James Bond girls « 

couverture de  » La femme chinoise au tournant du XXIe siècle »

Parfois, c’étaient des navets ( un remake de « Didier » , un homme devenant un chien). Parfois, j’ai fait des découvertes : « Shower » ou « Suzhou river ». Parfois, je n’ai pas compris: « 2046 » sans sous-titres, ce n’est pas évident. Sans parler des symboles ou des allusions : « Tu ne peux pas comprendre, tu n’es pas chinoise ». Toujours, j’ai été dépaysée.

On entend parler tous les jours de la Chine, de son expansion économique – plus de 10% de croissance en 2010 … Rarement de son cinéma. Le cinéma chinois est très varié, et présente de nombreux genres. Le plus connu – et cliché – est peut-être le wu xia pian , des films d’arts martiaux, de sabre.

Pourtant, malgré le succès de « Tigre et Dragon » de Ang Lee, ou de »Shaolin Soccer », il a toujours été un peu difficile de voir des films chinois sur les grands écrans. Bien sûr, on peut toujours se rattraper avec des DVD achetés dans le 13e arrondissement, ou acheter des copies de films sur place (mais alors là, attention aux surprises : j’ai de nombreuses anecdotes shanghaïennes à ce sujet !)

D’ailleurs je ne suis jamais allée voir un film dans une salle de cinéma en Chine ! J’ai trouvé le moyen de voir un studio près de Shanghai et d’être figurante (1), mais pas celui d’entrer dans une salle. ( Honte à moi , mais je trouvais le coût du billet assez élevé, alors que je pouvais trouver des DVD dans toutes les rues.)

En tout cas, les choses ont changé, et la Chine a annoncé la création de nombreuses salles de cinéma. Les budgets deviennent de plus en plus importants. Il suffit de voir les résultats du film catastrophe Aftershock au box office chinois (Lire l’article d’Ecran Noir).Les jeunes Chinois, eux, connaissent « Amélie Poulain »(« Amélie l’Ange ») . Et apparemment « les Choristes » ont eu du succès.
Du côté français, certains ont vu « Zu » … « The Killer » … » Green Snake »… »Adieu ma concubine ». Beaucoup ont aimé « In the mood for love ». Peut-être même un Jia Zhangke … A noter que le réalisateur chinois Jia Zhangke est à l’affiche cette semaine avec I Wish I Knew, présenté à Cannes en 2010.

Heureusement qu’il y a les festivals, de Cannes ou autres. C’est souvent grâce aux festivals qu’on voit des films asiatiques.

Je me souviens encore de feu le Festival du Film de Paris, du festival Paris Cinéma qui m’avait permis de voir Jackie Chan en chair et en os …

Enfin, il existe depuis cinq ans , le Festival du cinéma Chinois de Paris… Ombres électriques pour ville lumière, logique … Des films récents et une rétrospective sur une actrice de Shanghai, Mlle CHOW Hsuan, ont ainsi été présentés dans la capitale en septembre dernier.

Et, maintenant, j’ai appris l’existence de ce Premier Festival du Cinéma Chinois en France. Le festival se déroulera pour l’instant sur 4 villes (Paris-Toulouse-Lyon-Versailles), du 26 janvier au 8 février 2011*.

Son objectif est à mon avis double : montrer des films chinois (et je peux vous dire que la sélection est intéressante, voyez plus bas !) et créer des liens entre professionnels du cinéma.

Films Inédits programmés :
Tremblement de terre
à Tangshan (Afterschock) de Feng Xiaogang
Bienvenue à Shama city de Li Wei Ran
Océan paradis de Xue Xiaolu
Voyage d’enfer de Ye Weimin
Sans pilote de Zhang Yang
La vengeance de Sophie de Yi Meng
Confucius de Hu Mei
Génération 80 de Li Fangfang
Le message de Gao qunshu, Chen Guofu
Les rêves de Jinsha de Chen Deming (film d’animation)
Retrouvailles de Wang Quan An

 Plus d'informations sur www.festivalducinemachinois. com

* A noter que Le Nouvel An chinois tombe cette fois le 03 Février 2011, pour se terminer le 22 Janvier 2012 . C’est l’ année du Lapin (ou du Chat) de Métal.

Alors pour fêter le Nouvel An chinois , quoi de mieux que de voir un film en provenance de Chine ?

(1) Quelques souvenirs sur le film où j’ai fait de la figuration … « La Comtesse blanche » (The White Countess) de James Ivory : un film inédit en France.

MAJ 22/01/2011

Advertisements
6 commentaires leave one →
  1. 4 février 2011 17:25

    L’histoire des festivals de cinéma chinois commence a être compliquée et polémique. En voyant le titre du post, j’ai cru à un début de présentation. J’ose m’y attaquer :

    Pour ce que je connais, il y a le Festival du cinéma chinois indépendant (Shadows Festival) et le Festival du cinéma chinois de Paris (FCCP) qui datent de l’année de la Chine en France (2003 ou 2004).

    Si les deux premières éditions du FCCP étaient organisées par une même personne, la troisième édition s’est enrichie des talents de trois autres personnes. Pourtant, il en résultera un crach.

    Deux des nouveaux collaborateurs cassent le festival existant pour créer le leur, a peu près à l’identique, avec le même réseau, les mêmes fournisseurs, mais sans pour autant s’entendre entre eux… Il en résulte le Panorama du cinéma chinois de Paris d’une part, et le Festival du cinéma chinois en France (FCCF) d’autre part, et enfin, resurgit de ces cendres par le membre fondateur, le Festival du cinéma chinois de Paris (FCCP) qui roule vers sa sixième édition. Sauf erreur, le score est de 2 contre 1 contre 5.

    Dans la pratique, il n’y a pas plus de films projetés, mais les mêmes films plusieurs fois ! Le jeux est de repérer les erreurs de traduction pour savoir qui reprend à l’autre les sous-titrage… La copie se fait au mot, que dis-je, à l’erreur prêt 🙂

    Et malgré tout, quand le film aura « fait » ses trois festivals comme on « fait » laborieusement ses devoirs, il n’aura pas la récompense d’une distribution nationale. Pour cela, il faudrait sans doute faire un autre festival…

    • 6 février 2011 20:11

      Merci beaucoup pour votre message et cet éclaircissement.
      Dans un autre article présentant le dernier festival en cours (sur Ecran noir.fr) , je mentionne « une foison de festivals ». Grâce à votre post, les lecteurs auront le détail.
      Personnellement, j’ai eu la chance d’assister au Festival du cinéma chinois de Paris en septembre /octobre , et donc à ce nouveau festival qu’on appelle « Premier festival »( qui n’est pas exclusivement parisien) . Je comprends tout à fait qu’on puisse « tiquer » sur le nombre de festivals et que le dernier venu soit nommé « Premier « . J’ai été également surprise.
      « Shadows Festival » , j’en ai vaguement entendu parler, mais je n’ai aucune information- commenter le programmation me sera donc impossible.
      Pour ce que j’en ai vu, je n’ai pas remarqué de doublon de programmation entre les deux festivals auxquels j’ai assisté cette année…. Mais je n’ai pas vérifié non plus la liste complète des films projetés !
      Je ne sais pas si j’aurai la patience de pratiquer le jeu des 5 erreurs des sous-titrages , mais c’est une idée 😉
      Pour conclure, je me réjouis que le cinéma chinois soit mis à l’honneur (après je ne dis pas que tous les films qui nous arrivent soient de qualité ).Surtout qu’avant 2000 , je me contentais de DVD /divx/cassettes vidéo.Et dénicher une rareté me faisait souvent très plaisir. Le « matraquage » et l’excès de marketing ont tendance à gâcher mon plaisir, au même titre que l’opportunisme. Et,comme vous, je m’interroge sur la nécessité et l’évolution de trois festivals(d’autant que d’autres cinémas d’Asie* et d’ailleurs ne sont pas autant mis en valeur). Après, « que sera , sera  » !

      * Heureusement qu’il y a le festival de cinémas d’Asie de Vesoul !

  2. 9 septembre 2012 14:37

    Le 19ème FICA – Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul aura lieu du 5 au 12 février 2013. Pour en savoir plus : http://www.cinemas-asie.com

Trackbacks

  1. Articles sur la Chine ( source : Les Ecrans de Claire) « E-Chine
  2. Festival Paris Cinéma 2012 : Holy Motors ce soir et les films de HK à l’honneur « Les écrans de Claire
  3. 7ème édition du Festival du Cinéma Chinois de Paris : présentation « Les écrans de Claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :