Skip to content

[Documentaire] Ton visage de Joële Van Effenterre

21 octobre 2012

affiche Ton visage

Ton visage de Joële Van Effenterre

2012 – France – 54 minutes – HD

 

Synopsis

Catherine B. à sa naissance avait un petit « défaut » sur le bout de son nez, mais ce n’est qu’à la naissance de son deuxième enfant qu’elle a développé un cancer… Elle affronte son destin, vit la défiguration et la reconstruction de son visage et, à travers cette métamorphose, commence une nouvelle vie… Catherine était mon amie d’adolescence, nous nous étions perdu de vue depuis plus de 35 ans !

Le compte-rendu et l’avis de Michèle et Jacques

Ce samedi 20/10/2012, le cinéma Saint-André des Arts, où l’accueil par Mme DIAMANTIS est très chaleureux, projetait  » Ton visage ».
Ce documentaire – qui n’est pas sponsorisé par une grande firme dont le nom commence et se termine par un L….L – est un beau film de réflexion sur la beauté.
« Ton visage » est avant tout une histoire d’amitié, de retrouvailles entre deux amies d’enfance  – où Joële ne reconnaît pas Catherine après 30 ans de séparation…
Après la vision de ce film, l’expression « comme un nez au milieu du visage » n’a plus le même impact.
C’est le récit émouvant d’un nouveau -né … de 3 ans » pansés »…  d’un nouveau nez… un nouveau métier … une nouvelle vie.
On ne peut qu’être touché par cette femme confrontée à la perte d’identité à la suite d’une défiguration.
Une aventure humaine à la fois banale et extraordinaire, sans pathos, avec les témoignages d’une grande intensité du mari et des enfants de Catherine.
Joële VAN EFFENTERRE , au passé expérimenté dans le montage (elle a fait ses premières armes -à l’âge de 28 ans- avec Agnès VARDA , laquelle était présente lors de la projection), a réalisé dix documentaires. C’est une esthète et elle le prouve par ses dessins et un éloge talentueux de la nature.
On ne s’ennuie pas une seconde dans ce film d’amour porteur d’espoir qui traite d’un sujet grave .Ce documentaire n’est jamais larmoyant, il est même parfois drôle.
On y ressent vraiment que « tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ».

  • Pour en savoir plus  :

– La fiche du film sur film.documentaire.fr
– Entretien vidéo avec Joëlle VAN EFFENTERRE, première monteuse membre du jury du festival de Cannes.

– D’autres films du même auteur :

 
One Comment leave one →
  1. 21 octobre 2012 18:37

    Ça me paraît poignant et intéressant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :